Pourquoi mes "faux" ongles ne tiennent pas ?

Anne-Cécile R.

Vous vous demandez pourquoi, lorsque vous faites faire vos ongles, ceux-là ne tiennent pas? Plusieurs facteurs peuvent jouer sur leur tenue.

La prise de médicaments

La prise de certains médicaments comme les antidépresseurs, les médicaments à base de cortisone  qu'ils soient sous forme orale ou en application cutanée peuvent altérer la tenue des produits. Dans le cas de traitement de chimiothérapie, les phanères (cheveux, poils et ongles) peuvent connaître une dégradation de leur qualité et ne pas supporter une pose de "faux" ongles.

 

Des chocs répétitifs mais minimes

La vie de tous les jours fait que nos mains sont exposées à de petits chocs perpétuels. Il est très important de faire attention un minimum lorsqu'on fait des choses avec ses mains et il est tout aussi important de les faire avec la "pulpe" des doigts et non pas avec l'ongle en lui-même. En effet, celui-ci a un rôle d'aide à la préhension des objets mais n'est en aucun cas un outil sur votre main.

 

Une mauvaise technique de pose

Lorsque la technique n'est pas au rendez-vous (mauvaise maîtrise de la matière ou non respect de la pose sur l'espace ongulaire) , la prothèse peut se décoller beaucoup plus rapidement. Cela peut venir, dans le cas du gel, d'une mauvaise catalysation ; dans le cas de la résine, d'une mauvaise maîtrise du rapport liquide-poudre acrylique. Bien souvent cela survient lorsque la matière est posée sur la cuticule ou trop près.

La grossesse

Durant la grossesse, la présence accrue d'hormones dans votre corps peut altérer la tenue des ongles.

Une étape lors de la pose a été altéré

La pose d'ongle est un travail fastidieux qui demande une certaine rigueur de la part de la prothésiste ongulaire et de la cliente.

En effet, lors de la pose d'ongles on passe certaines étapes à déshydrater et dégraisser l'ongle naturel afin que la matière puisse tenir, sans ça on est sûr que l'ongle se décollera.

Il est donc important à cette étape précise de ne pas toucher ses ongles car on peut remettre de la transpiration et du sébum et réduit donc ce travail à néant.

Le rejet

Il est possible parfois que les ongles naturels rejettent la prothèse, un peu comme une greffe. Cela se caractérise par une perte de plusieurs ongles en quelques jours.

Attention ! Si vous les arrachez, cela se voit par des traumatismes blanchâtres sur l'ongle. 

Lors d'un rejet, l'ongle naturel est parfaitement lisse lorsque la prothèse est partie.

C'est un phénomène assez rare qui peut survenir sur une première pose ou bien après des années de poses.